Clip "Wild Hearts Can't Be Broken" : Pink revendique sa liberté avec force

31 janvier 2018
Pink est grimpée dimanche soir sur la scène des Grammy Awards pour chanter en live durant la cérémonie. Une présence qui ne doit rien au hasard car la chanteuse américaine cartonne dans le monde entier depuis la parution en octobre de son dernier album "Beautiful Trauma". Emmenée par le tube "What About Us", Pink a décroché aux Etats-Unis le meilleur démarrage pour une artiste féminine depuis "Lemonade" de Beyoncé avec 408.000 ventes en première semaine, et s'est classée numéro un des ventes au Canada, au Royaume-Uni, au Danemark, en Australie et même en France. Une première dans sa carrière ! Avec 65.000 fans sur l'année 2017, elle est la popstar internationale qui écoule le plus de disques en France, loin devant Shakira.

"Les femmes ont détenu le pouvoir cette année"


C'est donc avec la colère au bout du stylo que Pink vient de répondre aux déclarations de Neil Portnow, le président des Grammy. Attaqué pour le manque de reconnaissance des artistes féminines au palmarès, et alors que Lorde aurait été victime de sexisme pendant la cérémonie, ce dernier a maladroitement expliqué qu'il ne tenait qu'à elles « d'élever leur jeu d'un cran ». « Les femmes n'ont pas besoin "d'élever leur jeu" (...) Les femmes ont DÉTENU le pouvoir cette année en musique. Elles ont ASSURÉ. Et toutes les années avant cela. Quand on célèbre et honore le talent et l'accomplissement des femmes, et combien elles ÉLÈVENT LEUR JEU chaque année, contre toute attente, on montre aux prochaines générations de femmes, d'hommes, de filles et de garçons ce que ça veut dire d'être égaux, et à quoi ça ressemble d'être juste » a rétorqué Pink dans un message applaudi sur les réseaux sociaux.

Pour joindre le geste à la parole, Pink a mis en ligne le soir-même le clip de "Wild Hearts Can't Be Broken", un nouveau single dont le texte parle de lui-même. « There's not enough rope to tie me down / There's not enough tape to shut this mouth / The stones you throw can make me bleed / But I won't stop until we're free / Wild hearts can't be broken » scande-t-elle avec intensité sur une mélodie au piano, déterminée à prouver à tous que rien ni personne ne saura l'arrêter. La vidéo, très sobre, montre Pink interpréter avec passion sa chanson, tandis que sa fille Willow apparaît furtivement pour de tendres moments de complicité. Oui, une femme peut être une mère de famille et une artiste accomplie au sommet de sa popularité !

En savoir plus sur Chartsinfrance

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article