Clip "Fly Away : Tones and I prend son envol sur un single inspirant


14 novembre 2020

Il a suffi d'un tube pour placarder la voix étonnante de Tones and I dans toutes les têtes. Originaire de la petite ville de Mount Martha, la chanteuse australienne a connu des années de galère avant d'exploser avec "Dance Monkey" et pouvoir vivre de sa passion. « Je suis une artiste de rue. J'ai vécu dans ma voiture pendant deux ans. Je jouais de la musique dans la rue, dans des lieux publics, pour qui le voulait bien (...) J'ai travaillé d'arrache-pied pour que mes ambitions se réalisent. J'ai travaillé sans relâche sur ma voix, sur ma technique, sur mon écriture et mes performances. J'ai bossé comme une dingue à tous les niveaux ! Je suis une bourreau de travail » racontait-elle en avril dernier au micro de Pure Charts. Et Toni, de son prénom, a été la première surprise de l'ampleur prise par son titre phénomène, qui a déferlé avec force sur la planète et enregistré plus de 4 milliards de streams toutes plateformes confondues : « Jamais je n'aurais imaginé qu'elle deviendrait un tel tube ! Personne n'aurait pu prédire sa destinée ».

Si la pression est forte quant à la suite de sa carrière, Tones and I préfère prendre de la hauteur sur son ascension fulgurante. « Aucune de mes chansons ne connaîtra le même succès dans les charts que "Dance Monkey" » assure l'interprète de "Never Seen The Rain", lucide : « Je serai toujours rattachée à ce tube, j'en ai conscience. Je ne peux pas me baser sur les mêmes critères pour la suite de ma carrière, ce serait même ridicule de croire que j'arriverais à surpasser les exploits accomplis par ce single. (...) Mais je suis contente : mes concerts attirent les foules, mes nouvelles chansons connaissent un bel accueil, j'ai des fans qui me soutiennent à fond... Pour moi, j'ai déjà tout gagné ».


Sur sa lancée, Tones and I a lancé ces derniers mois une multitude de singles attestant de sa versatilité, de "Bad Child" à "Can't Be Happy All the Time" en passant par "Ur so Fucking Cool". De quoi accroître sa popularité à l'aube de la sortie de son premier album, initialement prévu en août mais décalé en raison de la crise sanitaire. « A cause de tout ce temps libre, j'ai voulu ajouter cinq chansons supplémentaires. J'ai pris mon temps pour être sûre que c'est ce que je veux. Et je voulais ajouter plus de musiques sur l'album. Ce sera mon tout premier album, donc je veux être sure que j'en suis fière » a expliqué la chanteuse lors d'une conférence de presse virtuelle organisée début septembre, révélant avoir écrit la chanson inédite "Fly Away" durant le confinement.

Par chance, le titre se dévoile en ce vendredi 13 en simultané de son clip. Tones and I a eu envie d'inspirer son public en évoquant la soif de liberté, le droit de ne pas rentrer dans le moule et la poursuite de ses rêves. « Je voulais écrire une chanson qui plairait aux gens, aux fans qui me supportent, qui me suivent et qui ont besoin d'une aide supplémentaire » confie-t-elle, entourée d'anonymes dans un pré verdoyant pour cette vidéo placée sous le signe du positivisme. Un message qui fait du bien !

© Chartsinfrance