Beyoncé reforme les Destiny's Child à Coachella pour une performance mémorable

16 avril 2018
Chose promise, chose due ! Ce week-end, Beyoncé a inauguré en grande pompe le premier week-end de Coachella, le festival le plus hype et médiatisé de la planète. Un show forcément attendu vu le contexte. Alors qu'elle devait devenir la première femme noire à se produire en tête d'affiche du festival l'an dernier, Beyoncé avait été contrainte d'annuler sa performance après avoir annoncé être enceinte de ses jumeaux. C'est Lady Gaga qui l'avait remplacée au pied levé. Mais Queen B l'avait promis et juré à ses fans : elle serait bel et bien sur la scène de Coachella en 2018.
C'est donc un parfum d'excitation et avec de l'électricité dans l'air qui a transformé la petite ville d'Indio, en Californie, en temple de la fête. De "Formation" à "Drunk in Love", en passant par "Flawless" ou "Top Off", le dernier single de DJ Khaled où elle pose sa voix, Beyoncé n'a pas laissé une minute de répit à une foule en délire, enchaînant avec une précision chirurgicale les tubes et les chorégraphies. Evidemment, quelques surprises sont venus pimenter le concert. Sur "Déjà Vu", la chanteuse américaine a accueilli à ses côtés sur scène son mari le rappeur Jay-Z pour donner un avant-goût de leur tournée commune "On The Run II", qui passera par Nice et Paris les 14, 15 et 17 juillet prochains. Mais le clou du spectacle est survenu juste après l'hymne "Run the World (Girls)"...

La rumeur courait depuis des semaines et le voeu des fans a été exaucé : soudain, dans l'hystérie collective, Kelly Rowland et Michelle Williams ont rejoint Beyoncé sur scène pour reformer les Destiny's Child, le groupe culte des années 2000 ! Glissées dans des tenues militaires rappelant la belle époque de "Survivor", les trois amies d'enfance ont entonné "Lose My Breath" et défilé toutes jambes fuselées pour rejoindre une avant-scène. « Vous vous rappelez tous de cette chanson... » a lancé Beyoncé alors que premières mesures du tube iconique "Say My Name" ont retenti. Le trio, surfant sur la vague de nostalgie, s'est enfin rapproché de l'orchestre pour un petit interlude sur "California Love" de 2Pac avant de faire monter la fièvre sur "Soldier". Un moment d'anthologie ! La dernière fois que les Destiny's Child étaient apparues ensemble sur scène, c'était en 2013 pour le show spectaculaire de Beyoncé au Superbowl.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article