Aya Nakamura : l'album "Nakamura" certifié platine en France et disque d'or aux Pays-Bas

16 décembre 2018

« Oh Djadja... ». Ce qui semblait être au départ un simple effet de mode s'est rapidement transformé en phénomène. Avec 253 millions de vues sur YouTube, "Djadja" s'est à la fois imposé comme le tube de l'été 2018 ainsi que comme la vidéo francophone la plus populaire de l'année. Il était donc logique que son album éponyme allait être un événement attendu par beaucoup. Le résultat fut sans appel : un mois après sa sortie, "Nakamura" (défendu actuellement par le single "Copines") vient d'être certifié disque de platine pour plus de 100.000 équivalents ventes, majoritairement gagnés grâce au streaming. L'album a récolté pas moins de 13 millions d'écoutes sur Spotify en une semaine, dont 2,5 millions en 24 heures. Il s'agit donc du plus gros démarrage pour une artiste féminine française sur la plateforme. Logiquement, l'interprète de "Comportement" est la 17ème artiste la plus écoutée sur Spotify en 2018, tandis que "Djadja" est la troisième chanson la plus populaire de l'année. Dans la foulée, sa mini-tournée française, comprenant un concert à l'Olympia, en mars 2019 a rapidement affiché complet.


Mais ce n'est pas tout ! Car la France n'est pas le seul pays à avoir succombé au phénomène Aya Nakamura. Tandis que les Etats-Unis commencent à s'y intéresser, les Pays-Bas ont complètement craqué pour la chanteuse de 23 ans. Si vous avez bientôt prévu de voyager à Amsterdam, vous serez peut-être étonné d'y entendre résonner "Djadja". Là-bas, le titre est un carton sans précédent, se classant même numéro un des charts néérlandais. Une première pour une artiste féminine francophone depuis... Edith Piaf. Rien que ça ! Le tube "Djadja" vient d'être certifié triple disque de platine pour plus de 120.000 équivalents ventes. Mieux, l'album y est même certifié disque d'or : plus de 20.000 fans ont donc adhéré à "La dot" ou "Sucette". Aussi inattendu qu'énorme, ce succès a été récemment reboosté par YouTube : sachez qu'en mettant le clip de "Djadja", les sous-titres hollandais s'afficheront automatiquement et que « Y a pas moyen, Djadja » se traduit par « vergeet het maar, Djadja ». A quand des concerts là-bas ?

©Chartsinfrance

Crédits Photos: rznky.com